Actualités

Breizh Algae Tour 2017 – Ateliers Techniques

La deuxième journée du Breizh Algae Tour 2017 offrait la possibilité aux participants d’assister à de nombreuses conférences techniques autour des trois principaux domaines d’activité d’Olmix Group à savoir : le Plant Care, l’Animal Care et le Human Care.

Si le premier jour du Breizh Algae était axé sur le concept innovant « HealthSea foodTech », dans lequel les algues sont utilisées de différentes manières pour influencer le microbiome et, par conséquent, améliorer la santé des plantes, des animaux et des Hommes, le deuxième jour, les participants ont eu l’opportunité de choisir entre différents ateliers scientifiques et techniques parmi les trois domaines d’activités d’Olmix Group : Plant Care, Animal Care et Human Care.

Atelier Plant Care 

Lors des ateliers techniques Plant Care, les derniers résultats de recherches relatives à l'utilisation des algues pour renforcer les défenses naturelles des légumes et des grandes cultures ont été présentés et ont montré des synergies entre les gammes de produits Olmix, Melspring et PRP, ce qui renforce la stratégie globale d’Olmix Group pour une gestion intégrée de la santé des végétaux avec une baisse considérable des engrais chimiques et de l'utilisation des pesticides.

Pour débuter la matinée, Henri Beekers (Responsable Recherche et Développement Plant Care, Pays-Bas) a rappelé le défi mondial auquel doit faire face le monde agricole afin de pouvoir nourrir dans les prochaines décennies l’ensemble de l’humanité avec des aliments de qualité à faible empreinte environnementale. Il a ensuite donné la parole à Ton Terlow (Développement commercial Plant Care, Pays-Bas), qui a présenté les différents modes d’action de l’engrais organo-minéral breveté Marathon.

Les 3 modes d'action de Marathon sont l'alimentation en ammonium, l'apport nutritif longue durée et la stimulation de l'activité bactérienne. Quelles sont les différences entre Marathon et les autres engrais organiques ? La relation étroite entre la dynamique de l’évolution des matières organiques du sol, des techniques de complexation innovantes et une sélection ciblée de matières organiques fertilisantes, entre autres » a-t’il expliqué.

Henri Beekers (Responsable Recherche et Développement Plant Care, Pays-Bas).

Mr Ton Terlouw (Développement commercial Plant Care, Pays-Bas).

 

Bruno Daridon (Directeur R&D chez PRP Technologies, France) a ensuite partagé des informations sur la technologie Mineral Inducer Process (MIP) et l'activation de la vie microbienne du sol en expliquant que « le « Mineral Inducer Process » est un outil conçu pour favoriser l’agro-écologie. Agissant comme stimulateur de la chaîne trophique du sol, il peut être associé à de nombreuses autres technologies ». Florian Tilly (Chef de produit Plant Care Olmix, France) a tout de suite enchaîné sur les bienfaits des extraits d'algues spécifiques d'Olmix :

« Qu'est-ce qui distingue les extraits d'algues Olmix des concurrents ?  Des concepts originaux et efficaces d’utilisation de matières premières naturelles renouvelables, basées sur diverses sources et espèces d'algues, une chaîne de production 100% contrôlée ainsi qu’une technologie de transformation et de bioraffinage uniques ».

Bruno Daridon (Directeur R&D chez PRP Technologies, France).

Dans l'après-midi, Didier Blin (Directeur Commercial et Marketing PRP Technologies, France) a présenté les synergies des portefeuilles produits d'Olmix, Melspring et PRP ainsi que la façon dont ces alternatives naturelles peuvent contribuer à la santé des plantes et à l'environnement : « Nous sommes un groupe doté d'une longue et solide expertise en agriculture. Olmix est un expert dans le sourcing des minéraux, du raffinage d'algues et de l’extraction de composés bioactifs. Melspring œuvre principalement dans le domaine de la nutrition des plantes, avec des engrais organiques et minéraux, et développe une technologie unique de libération progressive des nutriments au profit des cultures. PRP Technologies possède quant à elle une solide expérience dans la biostimulation des plantes et l'activation biologique des sols. En bref, la nouvelle division Olmix Plant Care consolidée offre une gamme complète pour des performances techniques et économiques. Nous avons les compétences et les outils nécessaires pour proposer des solutions adaptées à diverses situations partout dans le monde ».

Didier Blin (Directeur Commercial et Marketing PRP Technologies, France).

Pour finir, plusieurs membres de l'équipe Plant Care Olmix sont montés sur scène pour mettre en avant des résultats terrain à travers une discussion interactive avec le public. Henri Beekers a ensuite conclu cette intervention en rappelant les points forts de la journée dans le « Récapitulatif » final.

Ateliers animal care

Les ateliers Animal Care ont débuté avec 3 présentations en séance plénière.

La première présentation donnait un aperçu scientifique des différentes opportunités apportées par les algues en production animale.  Le Dr Marinus van Krimpen (Université de Wageningen, Pays-Bas) a partagé les résultats prometteurs de l’extraction des protéines des algues marines et a souligné le fait que les algues sont de plus en plus perçues comme une source importante de composants bioactifs. Cette présentation conforte les objectifs d’Olmix qui sont d’aller plus loin dans le bio raffinage spécifique des algues pour ainsi valoriser des fractions actives à très haut potentiel.

Après cette première présentation, c’était au tour du Dr Isabelle Oswald (Unité Toxalim de l’INRA, France) de livrer son discours sur “les Fusariotoxines et la santé intestinale”. La spécialiste renommée a apporté des explications intéressantes sur la façon dont les mycotoxines pouvaient dégrader la santé intestinale même lorsque les taux de contamination sont faibles :

“Le tractus gastro-intestinal est la première barrière contre les contaminants alimentaires. L’épithélium intestinal peut être exposé à de hautes contaminations en mycotoxines suite à l’ingestion d’aliments contaminés. Par exemple, le DON réduit l’intégrité de la barrière intestinale et induit l’inflammation de l’intestin. D’autre part, les champignons produisent plusieurs mycotoxines simultanément et un aliment peut être contaminé par plusieurs champignons. Le message est clair : « la co-contamination par plusieurs mycotoxines est la règle, pas l’exception” expliquait Dr Isabelle Oswald. Elle a également expliqué que des recherches faites par l’unité Toxalim avait récemment montré que les synergies à effets négatifs entre les mycotoxines s’exerçaient de manière plus importante lors de co- contaminations à faible dose !

Dr. Marinus van Krimpen (Université de Wageningen, Pays-Bas).

Dr. Isabelle Oswald (Unité Toxalim de l’INRA, France).

María Ángeles Rodríguez, responsable du service technique d'Olmix Animal Care, a complété le discours sur les mycotoxines en présentant les différents outils qu’Olmix a développés pour faire face aux mycotoxines, de la suspicion à la solution.

La santé intestinale a été l'un des principaux sujets débattus lors du premier jour du Breizh Algae Tour et est un sujet de recherche clé pour Olmix. C’est ainsi que M. Ignacio Caballero (UMR ISP 1282, INRA Nouzilly, France) a donné une conférence sur le rôle de l’immunité au niveau de l’intestin sur les performances animales. Ce fut également l'occasion de présenter les résultats obtenus dans un partenariat de recherche avec Olmix, démontrant que les extraits d'algues peuvent stimuler la production de médiateurs de l’immunité par des cellules épithéliales de porc (in vitro).

Le discours a été complété par Pi Nyvall Collen, responsable de la R&D d'Olmix, soulignant que des résultats similaires ont été démontrés sur les cellules immunitaires de volaille lors d’un partenariat de recherche avec l'Université de Brest (France).

María Ángeles Rodríguez (responsable du service technique d'Olmix Animal Care).

Pi Nyvall Collen (responsable de la R&D d'Olmix).

Plus tard, dans l'après-midi, les ateliers Animal Care ont été divisés par espèces et les participants pouvaient choisir entre « Vaches laitière », « Volailles », « Porcs » et « Aquaculture ».

ATELIER HUMAN CARE 

L’équipe Human Care d’Olmix a présenté différentes stratégies dans lesquelles les algues jouent un rôle, direct ou indirect, sur la nutrition et la santé humaine : comme ingrédient dans l’alimentation animale afin d’améliorer la qualité de la viande, comme ingrédient technologique pour améliorer la qualité des produits alimentaires en remplaçant les additifs chimiques et les substances allergènes, comme ingrédient santé afin d’améliorer le profil nutritionnel des aliments et enfin comme compléments alimentaires pour renforcer directement la santé humaine grâce aux composés spécifiques des algues. Afin d’exposer ces diverses applications et bien plus, l’équipe Olmix a présenté différentes conférences sur le sujet.

Tout d’abord, Jeanne-Marie Robert (Breizh Algae, France) a expliqué comment améliorer la qualité de la viande grâce aux algues et a présenté les résultats d’une récente étude qui démontre l’intérêt grandissant des consommateurs vis-à-vis de l’origine des produits alimentaires, ainsi que des critères comme l’impact sur la santé et l’environnement. Ensuite, Marvin Rehel (Human Care Olmix, France) a partagé avec l’auditoire une des tendances majeures de l’industrie :  l’essor du “clean-label” et des produits plus naturels.

« Il est très clair que les choses changent dans l’industrie. De plus en plus de consommateurs cherchent des solutions naturelles et alternatives.  Le ‘Clean label’ est en plein essor », mentionne t’il.

Jean Marie Robert (Breizh Algae, France).

Marvin Rehel (Olmix Human Care, France)

Les deux autres présentations qui ont suivi ont débuté avec Mme Helena Abreu (co-fondatrice et responsable R&D de ALGAplus, Portugal), puis Mr Tony Da Cruz (Chef de projet chez Olmix Human Care, France). Mme Abreu a présenté des informations très intéressantes sur les algues pour la santé et la nutrition humaine :

Dans l'après-midi, les participants au workshop Human Care ont eu la chance de se rendre à Landrellec, au nord de la Bretagne, où ils ont découvert les algues dans leur environnement naturel ! C’est ici que Régine Quéva (Algues & Co, France) a présenté in situ, la grande biodiversité des algues en Bretagne :

« Plus de 800 espèces d'algues sont représentées ici, chacune avec leur propre apparence, goût et bienfaits pour la santé. La Bretagne est un endroit exceptionnel pour le développement des algues. Ces conditions environnementales uniques et spécifiques permettent d’obtenir des algues marines d’une qualité exceptionnelles, à la fois pour les hommes, les animaux et les plantes ».

 

Landrellec, au nord de la Bretagne (France).

Landrellec, au nord de la Bretagne (France).