Actualités

Breizh Algae Tour 2018 : Stimuler les défenses naturelles pour une vie meilleure, grâce aux algues !

Le colloque annuel d'Olmix Group, qui s'est tenu à Berlin (Allemagne), a braqué les projecteurs sur les biosolutions à base d'algues permettant de produire plus et mieux dans un monde en mutation.

Olmix Group a écrit une nouvelle page du Breizh Algae Tour à Berlin, où le colloque annuel de l'entreprise s'est tenu du 11 au 14 novembre en présence de 400 clients et partenaires venus de 51 pays.

L'édition 2017 du Breizh Algae Tour avait mis l'accent sur les progrès scientifiques et techniques réalisés dans le domaine des algues, et sur le rôle clé de ces dernières dans l'obtention d'un microbiome équilibré. Cette année, le colloque annuel d'Olmix Group s'est intéressé à la façon dont stimuler les défenses naturelles des animaux, des plantes et des humains par le biais de solutions naturelles, novatrices et respectueuses de l'environnement, et sur la façon dont s'acheminer vers une chaîne agroalimentaire sobre en carbone en réduisant le recours aux additifs chimiques, engrais chimiques, pesticides et antibiotiques.

Développer l'économie circulaire pour l'agriculture de demain

Après un chaleureux discours d'ouverture d'Hervé Balusson, PDG et fondateur d'Olmix Group, plusieurs intervenants internationaux se sont succédé au programme de la conférence pour débattre de quelques-uns des principaux défis et enjeux liés à une agriculture et un élevage durables.

« Il est impératif que nous passions d'une agriculture linéaire à une économie circulaire, et ce n'est qu'en réduisant notre empreinte carbone que nous y parviendrons. Nous pouvons, par exemple, nous attacher à produire des engrais de qualité supérieure tant en termes agronomiques qu'en termes d'émissions de carbone. Ces produits pourraient reposer sur des ressources naturelles comme les algues », a dit Marc Le Mercier, de la SEM Liger (France), lors de la première conférence de la matinée.

Hervé Balusson.

Marc Le Mercier (Liger, France).

Cependant, même avec le meilleur engrais du monde, l'humanité pourrait ne pas être capable d'affronter des défis tels que le changement climatique. Pour sa part, M. Le Mercier est convaincu de la nécessité d'utiliser une nouvelle cryptomonnaie, qui crée de la valeur tout respectant la planète et en garantissant une économie sobre en carbone :

« La réduction de notre empreinte carbone est la voie vers une autre économie. Il nous faut miser sur une énergie qui soit renouvelable et respectueuse de la biodiversité, et produire à partir de ressources locales. Les producteurs adhèrent désormais à cette approche, et sont résolument favorables à une production intégrée qui crée de la richesse locale. Pour atteindre cet objectif, ils utiliseront une monnaie numérique transparente – ou ‘‘monnaie propre’’ ». Celle-ci garantira l'origine des produits tout en favorisant une économie sobre en carbone ».

Le long chemin que les producteurs doivent parcourir pour atteindre une économie durable exige de nouvelles stratégies respectueuses, des alternatives naturelles et une communication claire entre le producteur, le consommateur et la société. Et l'agriculture durable passera nécessairement par un recentrage de l'industrie autour de la fertilité des sols :

« Il ne peut y avoir de développement durable sans durabilité économique, de même qu'il ne peut y avoir d'agriculture durable sans une gestion durable des sols ! À l'heure actuelle, nous utilisons davantage de produits chimiques pour la même production, nous sommes confrontés à de multiples problèmes environnementaux et climatiques, la biodiversité s'est appauvrie et on observe une baisse critique de la résilience des sols... La nutrition des plantes doit être notre priorité ! Abandonnons la pensée linéaire au profit d'une pensée circulaire ! », a préconisé Henk Westerhof (Skylark Foundation, Pays-Bas), lors de la deuxième conférence du Breizh Algae Tour.

Henk Westerhof (Skylark Foundation, Pays-Bas).

La même règle peut s'appliquer au bétail : réduire l'utilisation d'antibiotiques et miser sur des alternatives naturelles est la marche à suivre pour tendre vers l'économie circulaire. Ho Hoang Dung, de Viphavet (Vietnam), a été clair sur cette question :

« Au Vietnam, la résistance aux antibiotiques est un sujet de préoccupation majeure. Pour nous, se fournir en antibiotiques est très facile. Le pays compte entre 50 et 70 % d'élevages de basse-cour. Les agriculteurs n'ont qu'à se rendre à la pharmacie pour obtenir les médicaments dont ils pensent avoir besoin. La population est toutefois davantage sensibilisée aux questions de sécurité alimentaire qu'autrefois, et est en quête de « clean label » lorsqu'elle se rend au supermarché. La production sans antibiotiques n'est pas une option, mais une nécessité ! ».

La durabilité était également au cœur de la dernière intervention de la matinée, assurée par Wagner Macedo (Brasil Central Negócios Agropecuários, Brésil), qui s'est penché sur les protéines animales : « Comment utiliser les protéines animales dans l’alimentation humaine de manière responsable » :

« Nous devons nous montrer responsables vis-à-vis des consommateurs et faire un usage responsable des aliments pour animaux. Nous sommes responsables des consommateurs, et devons trouver un équilibre adapté et honnête entre les deux parties. Un environnement sain se traduit par des animaux sains, et qui dit animaux sains dit humains sains ; il s’agit bien d’une seule santé ! ».

Ho Hoang Dung (Viphavet, Vietnam).

Wagner Macedo (Brasil Central Negócios Agropecuários, Brésil).

Extraits d'algues spécifiques d'Olmix Group et lancement d'Algimun®

En ce premier jour du Breizh Algae Tour, choisi par Olmix Group pour présenter Algimun®, le dernier-né de sa gamme Immunité, le programme technique de l'après-midi a été l'occasion de plusieurs excellents discours sur la complexité du système immunitaire, de la théorie aux conséquences pratiques.

Bernd Kaspers, de l'université de Munich (Allemagne), s'est exprimé le premier pour apporter des éclaircissements sur les deux pendants du système immunitaire – système immunitaire inné et adaptatif – et la façon dont renforcer l'efficacité de sa réponse face à des agents pathogènes :

« Le système immunitaire doit se montrer plus rapide que les agents pathogènes ! C'est pourquoi la réponse innée est aussi rapide. Le système immunitaire adaptatif est plus lent à réagir, mais la mémoire acquise lui permettra d'agir plus rapidement la fois suivante ».

Maarten de Gussem a ensuite évoqué l'immunodéficience et ses implications pratiques sur le terrain, en soulignant la nécessité de toujours évaluer le coût d'une activation du système immunitaire :

« Pour être performants, nous devons évaluer le coût de l'activation. L'importance des organes du système immunitaire et de leur fonctionnement est connue, mais nous sommes à présent davantage intéressés par le coût de l'immunité et la façon dont accélérer la croissance des animaux... L'importance accordée aux différents organes évolue, et on s'intéresse de plus en plus à l'intestin (et à son état de santé) ».

Bernd Kaspers (Université de Munich, Allemagne).

Maarten de Gussem (Vetworks, Belgique).

“Aujourd'hui, Olmix lance Algimun®, un produit reposant sur l'association synergistique de polysaccharides sulfatés biologiquement actifs extraits d'algues marines (MSP® d'Olmix), grâce à la technologie novatrice d'Olmix”

- María García Suárez, spécialiste des produits For Feed d'Olmix -

Le moment tant attendu était enfin arrivé ! Après une présentation dédiée à la technologie d'extraction permettant d'obtenir des polysaccharides sulfatés biologiquement actifs à partir d'algues (MSP® d'Olmix) donnée par Pi Nyvall Collen, directrice scientifique d'Olmix, et un bref rappel consacré au premier produit à ajouter dans l'eau de boisson pour renforcer les défenses immunitaires (Searup, lancé en 2013) par Matthieu Le Goff (Olmix Group), ce fut au tour d'Algimun® d'être officiellement lancé à l'occasion de l'édition 2018 du Breizh Algae Tour.

Des travaux de recherche récents menés par Olmix Group en collaboration avec l'INRA (Institut français de la recherche agronomique) ont permis de démontrer l'effet des MSP® sur la modulation des médiateurs de l'immunité dans les modèles cellulaires, y compris l'identification des voies métaboliques impliquées dans cette activation (Berri et al. 2016 et 2017). Cet extrait spécifique provenant d'une algue verte a été baptisé MSP®IMMUNITY. Une autre étude conduite par l'entreprise IBD (Intestinal Biotech Development, France) a permis d'identifier un extrait d'algue rouge capable d'améliorer l'intégrité de l'épithélium intestinal en augmentant la sécrétion de mucines et en renforçant les jonctions serrées. Cet extrait, baptisé MSP®BARRIER, consolide la première ligne de défense des animaux contre les agents pathogènes. Ces deux extraits MSP® rentrent dans la composition d'Algimun®.

« Algimun® offre une protection durable et favorise le passage d'une immunité innée à une immunité adaptative. Son efficacité a été démontrée par différents essais scientifiques menés sur des poulets de chair. Il a vocation à renforcer les défenses des animaux tout au long du cycle, et s'adresse aux éleveurs réalisant leur propre mélange, aux producteurs d’aliments pour animaux, aux entreprises intégratrices et aux fabricants de prémélanges », a dit Mme Suárez.

María García Suárez (Olmix Group).

María García Suárez (Olmix Group).

Algimun®…

  • Incorporé à l'aliment.
  • Renforce les défenses naturelles des animaux.
  • Accroît la résistance aux agressions du quotidien.
  • Optimise les performances de croissance pour une meilleure rentabilité.

En clôture de la première journée de conférences du Breizh Algae Tour, Florence Mayette (entreprise Nutréa, France) a témoigné des résultats positifs d'Algimun® sur les performances de poulets de chair en condition d’élevage et à grande échelle : « Algimun® a permis un gain de 0,5 €/m2 soit 0,03 € par animal ».

Michel Guillaume (Olmix Group) a clôturé la séance par quelques mots. Olmix Group a également organisé deux séminaires techniques Plant Care et Human Care, respectivement sur les thèmes « Allier qualité et productivité tout en réduisant l'empreinte environnementale » et « Les nouveaux programmes de R&D collaborative dans différents domaines de la nutrition et de la santé humaine ».

Visite sur le terrain de Plant Care et EuroTier 2018

La deuxième journée du Breizh Algae Tour a essentiellement porté sur la nutrition et la santé végétale. De nombreux invités se sont rendus sur l'exploitation agricole Gollwitzer Agrar, à Brandebourg-sur-la-Havel (Allemagne), pour discuter des sujets d'actualité du secteur, tels que l'amélioration de la fertilité des sols, le potentiel des algues marines pour stimuler la production agricole, l'économie circulaire au niveau de l'exploitation agricole, et la qualité de l'eau.

L'événement s'est achevé le 14 novembre au salon EuroTier, l'un des plus importants d'Europe, à Hanovre (Allemagne). L'entreprise y a reçu de nombreux visiteurs, clients et partenaires sur son stand B12 (Hall 23), où Algimun® a fait l'objet d'une présentation spéciale.

Participants du Breizh Algae Tour 2018.