Actualités

Congrès AlgaSciences: les algues pour les productions animales et végétales de demain

04-06-2018

La première édition du Congrès AlgaSciences s’est tenue à la Breizh Algae School, au Linio, au cœur de la Bretagne et a rassemblé pas moins de 120 participants des domaines des productions animales et végétales.

La Breizh Algae School (Saint-Etienne-du-Gué-de-l’Isle) a ouvert ses portes ce mardi 29 mai 2018 pour accueillir la première édition du Congrès AlgaSciences, le séminaire scientifique organisé par Olmix sur le potentiel des algues pour améliorer les productions animales et végétales.

L’évènement fut l’occasion pour les 120 participants, experts en production animale et végétale de s’informer sur les nouvelles technologies à travers des conférences scientifiques et des ateliers techniques variés menés par des spécialistes reconnus, mais également d’échanger sur les innovations et les tendances de ces secteurs d’activité.

Les conférences ont débuté après un discours d’accueil d’Hervé Balusson, Président Directeur Général d’Olmix Group. Le Dr Maria Matard-Mann (Chef de projet de recherche, Olmix) a présenté « Le monde des algues » et mis en lumière les propriétés exceptionnelles des algues marines et leur potentielles applications en production végétale et animale :

Selon Maria Matard-Mann : “Les algues représentent le second poumon de la planète après lgalta forêt amazonienne. Les macroalgues sont sources de composants uniques aux propriétés nutritionnelles et biologiques variées. Chez les plantes par exemple, certains extraits algaux contribuent à la fois à leur nutrition et à leur santé du fait de leurs propriétés biostimulantes ou encore élicitrices permettant de stimuler leurs systèmes de défenses. Chez les animaux, il est possible d’améliorer santé et bien-être grâce aux polysaccharides sulfatés issus de macroalgues du fait de leurs propriétés biologiques, notamment immunomodulatrices. Olmix Group a développé des technologies innovantes pour extraire différents actifs des algues utilisés dans les solutions commercialisées en Plant, Animal et Human care ».

Session plénière Animal Care

Ensuite, les participants ont pu choisir entre des programmes de conférences Animal care ou Plant care.

En Animal care, la session plénière a démarré par l’intervention du Dr Delphine Le Roux (ENVA Maison-Alfort) intitulée « les acteurs du système immunitaire dans l’intestin », et a mis l’accent sur l’influence que peut y avoir la nutrition. « Le système immunitaire est une organisation très complexe, connue sous le nom de « GALT » (Gut Associated Lymphoid Tissue) au niveau de l’intestin. Certains composants de l’aliment sont capables d’interagir avec lui. Certains polysaccharides peuvent ainsi activer la réponse immunitaire. Les algues sont de bons candidats du fait de leur richesse en polysaccharides sulfatés spécifiques. Nous comptons sur les recherches d’Olmix pour approfondir les connaissances dans ce domaine ».

Le Dr Le Roux a conclu sa présentation en insistant sur le fait que le GALT assure l’homéostasie au niveau intestinal mais qu’il ne peut être dissocié du microbiote intestinal, et vice versa. 

Dr Delphine Le Roux (ENVA Maison Alfort).

Dr Delphine Le Roux (ENVA Maison Alfort).

Pour illustrer le discours du Dr Le Roux, Danièle Marzin (Directrice Marketing et Innovation, Olmix) a présenté le nouveau concept développé par Olmix pour renforcer les défenses naturelles des animaux, grâce aux algues, Algimun® :

"Algimun® associe 2 MSP® uniques identifiés par Olmix : le MSP®BARRIER (brevet en cours) et le MSP®IMMUNITY (breveté), aux propriétés scientifiquement démontrées en collaboration avec l’INRA et agissant en synergie sur l’intégrité intestinale et sur la réponse immunitaire dans l'intestin des animaux". Dans l’aliment, Algimun® renforce les défenses naturelles des animaux pour les aider à faire face aux challenges du quotidien afin de sécuriser les performances et les bénéfices !".

Le second sujet du programme fut le risque mycotoxine qui reste plus que jamais une problématique complexe et préoccupante en nutrition animale., Dans ce contexte Le Dr. Isabelle Oswald (INRA Toxalim Toulouse) a délivré une présentation intitulée “Fusariotoxines et santé intestinale” où elle a soulevé les principaux enjeux de la contamination en mycotoxines dans les aliments :

"Les mycotoxines sont un problème touchant tous les pays y compris la France. Elles ne sont pas l'apanage des pays tropicaux". "Les fumonisines et le DON affectent l'intégrité de la paroi intestinale, réduisant sa fonction de barrière contre les invasions pathogènes". "La co-contamination par plusieurs mycotoxines est la règle, pas l'exception ! Ce sujet doit être exploré en profondeur et pris en compte dans les règlementations"

Pour clôturer la session plénière Animal Care , Julia Laurain (For Feed Product Specialist, Olmix Group) a présenté les outils proposés par Olmix pour la gestion du risque mycotoxines : 

"Olmix travaille sur le sujet des mycotoxines depuis plus de 15 ans en association avec des experts reconnus et a développé une approche globale pour gérer les risques en élevage en offrant des outils fiables et efficaces du diagostic à la solution pratique : les Myco’Evaluator et Myco’Screen pour qualifier les problèmes et définir les besoins, puis les solutions pratiques sur le terrain avec MT.X+ et MMi.S”.

Session plénière Plant Care

Dans le même temps, la session plénière Plant Care s’intéressait aux enjeux actuels et à venir de la production végétale et aux évolutions des systèmes de production qu’ils nécessitent, mettant en lumière notamment le concept Integrated Plant Care Management développé par Olmix.

Ainsi, Didier Blin (Plant Care Product Manager, Olmix Group) et Emmanuel Bausson (Market Manager Cultures spécialisées, Olmix Group) ont d’abord montré la contribution de la division Plant Care d’Olmix à ces enjeux, ainsi que ses technologies innovantes. Pour Emmanuel Bausson, « Les biostimulants et activateurs biologiques des sols mis au point par le groupe Olmix sont des outils pour les agriculteurs et distributeurs qui souhaitent avancer vers l’agro-écologie ». 

Selon Didier Blin, « Ces  biosolutions accompagnent efficacement les nouvelles pratiques agronomiques pour améliorer la qualité des sols, la qualité de la nutrition des plantes et leur capacité de résistance aux agressions. Cette démarche s’intègre pleinement dans la vision d’une agriculture productive et écologiquement respectueuse. »

Didier Blin (Olmix Group).

Emmanuel Bausson (Olmix Group).

Avec l’intervention de Samuel Dequiedt (INRA Dijon), les participants se sont ensuite intéressés à l’importance de la qualité microbiologique des sols. "Le sol n'est plus un simple support de production. C'est un écosystème avec un patrimoine biologique à même de rendre des services pour les productions agricoles. La biodiversité est garante de productivité et de stabilité. C'est une assurance à court et moyen termes”. "L'ensemble des pratiques agronomiques qui favorisent la diversité microbienne participent à l'agroécologie. La diversité microbienne du sol améliore par exemple la récupération de la plante après un stress hydrique", a-t-il expliqué.

Pour clôturer cette session plénière, Jérôme Alix (Market Manager Grandes Cultures) faisait un point sur l’offre Olmix pour l’optimisation et la régénération des sols, avec les gammes Explorer et Akeo.“Les solutions starters Explorer stimulent la croissance racinaire et la mycorhization, avec un impact sur la production et sur la réduction d'engrais. Akeo, biostimulant racinaire dédié au blend industriel, optimise la minéralisation, améliore l'efficience des engrais, et stimule l'enracinement".

DÉCOUVREZ LES MEILLEURS MOMENTS DES ATELIERS DE L’APRÈS MIDI !

Le Congrès AlgaSciences s’est achevé Mercredi 30 mai avec une visite de l’usine Olmix et une sortie sur la côte bretonne (France) à la découverte des algues marines, de leur diversité et de leurs multiples intérêts.

Plus d'actualités