Actualités

Congrès AlgaSciences : Résumé de l’après-midi

04-06-2018

Après un déjeuner convivial, riche en produits aux saveurs des algues et en viandes issues d’élevages sans antibiotiques, l’après-midi se poursuivait sous forme d’interventions plénières côté plant care et sous forme d’ateliers spécialisés par espèce côté animal care.

PLANT CARE

Sébastien Roumegous, co-fondateur du Centre de Développement de l’Agroécologie(CDA) a proposé à l’auditoire une approche globale de l’agroécologie, avec un focus sur la création de « filières qualité ». Selon S. Roumegous, « répondre aux consommateurs d’aujourd’hui, demandeurs de naturalité et d’éthique, nécessite une formation continue, beaucoup de pédagogie et une action globale de la part de tous les acteurs « fournisseurs, coopérative, négoces… ».

Thierry Audier (Market Manager Vigne et Arboriculture, Olmix Group), est quant à lui, revenu sur l’outil de plus en plus incontournable que sont les biostimulants dans la construction d’une agriculture innovante, avec l’exemple des multiples intérêts de la gamme de biostimulants foliaires Seamel sur la vigne.

Sébastien Roumegous, co-fondateur du Centre de Développement de l’Agroécologie (CDA).

Thierry Audier (Market Manager Vigne et Arboriculture, Olmix Group).

Ensuite, Eric Schmidt, Directeur Général Délégué de l’IAD (Institut de l’Agriculture Durable), présentait les indicIADes, des « indicateurs de durabilité des exploitations agricoles que l’IAD a mis en place pour accompagner les agriculteurs dans leur démarche agroécologique. Ces indicateurs s’intéressent à la qualité du sol, à la biodiversité, à l’efficience des intrants, aux gaz à effet de serre, au bilan carbone, à l’efficience économique et à la viabilité sociale de l’exploitation. » Au final, les indicIADes se révèlent comme de précieux outils pour l’agriculteur, quand on sait que « Mesurer, c’est évaluer pour évoluer ».

Pour clôturer la journée Sébastien Balusson (Directeur Général Délégué, Olmix Group) a fait un point sur la ressource mondiale en algues, la demande croissante et l’expertise du groupe dans le domaine : « L’utilisation d’algues en agriculture va augmenter grâce aux découvertes constantes des multiples propriétés pour les animaux et les plantes. Olmix investit en permanence dans le sourcing et la qualité des process pour fournir durablement ses clients ».

Eric Schmidt, Directeur Général Délégué de l’IAD (Institut de l’Agriculture Durable),

Sébastien Balusson (Directeur Général Délégué, Olmix Group).

ATELIERS ANIMAL CARE

Les ateliers animal care ont permis de discuter des principales problématiques actuelles en élevage (ambiance des bâtiments, pathologies en recrudescence…) et de présenter les solutions algo-sourcées d’Olmix pour mieux les gérer.

Entendu lors des ateliers Animal care :

  • Atelier porc

Dr Jean Le Guennec (Labofarm) : "Diarrhées néonatales » "Les diarrhées néonatales sont responsables de retards de croissance importants en porcelets. Les rotavirus sont présents dans tous les élevages et très résistants... ils attaquent les villosités intestinales”.

Le Seagut Paste, solution à base d’algues, présenté par Matthieu Le Goff, Olmix, a démontré sa capacité à gérer naturellement les différents types de troubles digestifs à la naissance.

Solène Lagadec (Chambre d’agriculture de Bretagne) : ‘L’impact de l’ammoniac en élevage porcin’. « L’ammoniac émis dans l’environnement provient à 97% des activités agricoles. Il est nocif pour l’environnement, la santé humaine, animale et peut générer des conflits de voisinage du fait de l’odeur ».

Le Zfix, présenté par Franck Bienne, Olmix, permet d’orienter les fermentations au niveau des effluents d’élevage et contribue ainsi à la réduction des émissions d’ammoniac.

  • Atelier volaille 

Paul Ponchant (ITAVI) : ‘L’ammoniac en élevage avicole’. « La législation européenne sur les émissions d’ammoniac évolue. Le choix de la litière est clé : les litières abrasives moins absorbante seront efficaces pour limiter les pododermatites tandis que les litières très absorbantes comme les copeaux ou pailles pourront faire l’objet de complément.

L’utilisation d’un granulé acidifiant comme le MBROILER, solution récemment mise sur le marché et présentée par Cedric Van Den Bossche, Olmix se révèle très efficace.

Dr Catherine Schouler (INRA) : « la colibacillose » “La pathologie due à E.Coli qui est actuellement en émergence sur des souches à croissance rapide provoque des points d'infection au niveau de la colonne vertébrale avec des animaux qui ne peuvent plus se déplacer”. « Limiter l’ammoniac permet de réduire l’impact de la maladie »

Renforcer la couche de mucus intestinale, effet du Sealyt, présenté par Frédérick Bussy, Olmix, permet également de limiter la translocation bactérienne.

  • Atelier ruminant

Johann Cariou (BCEL) : ‘Efficacité alimentaire, repères pratiques de rationnement’. « L’optimisation de l’efficacité alimentaire et de la production laitière passe tout d’abord par l’observation et l’analyse du comportement animal ». Les bases sont à respecter ! Par exemple, les points d'eau ne sont pas présents en nombre suffisant dans beaucoup d'élevage".

La fourniture de seaux et blocs à lécher (gamme Zlick à base d’algues, présentée par Franck Bienne, Olmix) permet d’apporter en libre service des solutions nutritionnelles adaptées à chaque espèce et stade.

Dr Yannick Saillard (BCEL) : “La dermatite digitée coûte en moyenne 250€/vache atteinte. L'impact économique est très important et varié. L'environnement est le principal responsable de développement du germe”.

L’utilisation de pédiluve sec à base de Mistral, permet de réduire de 38% l’incidence des lésions de dermatite, selon une étude présentée par Elodie Lazennec, Olmix.

  • Atelier Aquaculture

Dr Robin Carpentier (Vet’eau) : « Santé hépatique chez les poissons » "Le foie est une véritable usine métabolique, responsable de plus de 500 fonctions physiologiques ! En élevage, son métabolisme est influencé, notamment quand l'aliment est riche, et peut entraîner des troubles hépatiques tels que la stéatose”.

Le Digestsea, à base d’extraits d’algues aux propriétés de régulation du métabolisme lipidique (MSP®) peut être utilisé pour protéger le foie selon Jean Peignon, Olmix.

Jean Peignon a également réalisé une présentation sur les mycotoxines en aquaculture : « les problèmes sont en recrudescence du fait de l’utilisation croissante de matières premières végétales dans les aliments ». L’utilisation de solution à large spectre d’activité comme le MTX+, est indispensable.

Une dernière présentation réalisée par Marie Gallissot, Olmix, a permis de présenter le Mfeed+, une solution à base d’une technologie algue-argile pour améliorer le process digestif et permettre ainsi l’utilisation de coproduits ou de substituts de farines de poissons tout en maintenant les performances.

Le Congrès AlgaSciences s’est achevé Mercredi 30 mai avec une visite de l’usine Olmix et une sortie sur la côte bretonne (France) à la découverte des algues marines, de leur diversité et de leurs multiples intérêts.

Plus d'actualités