Actualités

Stratégies de production sans antibiotiques grâce aux algues

L’Université de Tours a organisé un séminaire scientifique en novembre dernier, au cours duquel le groupe Olmix s’est joint pour expliquer comment utiliser des extraits d’algues spécifiques pour réduire l’utilisation d’antibiotiques dans les élevages.

Dans le cadre du programme académique IDOH (maladies infectieuses et une santé), l'Université de Tours a organisé un séminaire technique à l'hôtel Oceania - L'Univers Tours (France), où le groupe Olmix a été invité à partager ses connaissances sur le potentiel des propriétés des algues afin de développer des stratégies de production innovantes pour les agriculteurs afin de réduire l'usage d'antibiotiques et d'additifs chimiques.

A cette occasion, Mme Pi Nyvall, Directrice scientifique du groupe Olmix, a donné un aperçu de l’engagement de la société à développer une chaîne alimentation-santé en utilisant les ressources naturelles, en particulier celles provenant de la mer.

Fondé en 1995 par Hervé Balusson, le groupe Olmix est devenu un acteur mondial en matière de biotechnologies marines et d'économie circulaire avec une chaîne de valeur intégrée allant de la récolte au produit final. Cela implique de collecter des algues sur la côte, un processus de bioraffinage pour valoriser leurs propriétés extraordinaires, de développer des produits naturels à base d'algues pour les plantes et les animaux, organisés dans le cadre de programmes pour une agriculture avec moins d'intrants chimiques et d'antibiotiques afin de proposer des produits sains au consommateur final.

« Les algues marines sont une ressource renouvelable qui ne nécessite ni terre agricole ni eau douce pour se développer. Olmix Group a développé une chaîne de valeur intégrée allant de la récolte au produit final. Notre investissement important dans les technologies innovantes nous a permis de déposer 24 brevets différents et de créer de nouveaux produits pour la santé animale, humaine et pour la nutrition des plantes », a expliqué Mme Nyvall.

Mme Pi Nyvall (Olmix Group).

Afin de trouver des alternatives naturelles au système de production actuel, Olmix Group a investi dans les algues en tant que source permettant de réduire les antibiotiques et autres additifs chimiques utilisés en production animale en raison de leurs propriétés biologiques uniques et puissantes :

« La résistance aux antibiotiques est un problème préoccupant dans le monde entier. De plus en plus de pathogènes mortels deviennent incurables et la mortalité liée à la résistance aux médicaments augmente fortement ces temps-ci. C'est pourquoi les consommateurs recherchent des produits sans antibiotiques dans les supermarchés. Olmix group a mis au point un protocole complet sans antibiotiques pour mieux élever les animaux, basé sur des extraits d’algues spécifiques provenant de macro-algues ».

Ces polysaccharides sulfatés spécifiques, appelés MSP® d’Olmix, sont extraits de la paroi cellulaire des macro-algues marines ; ils peuvent être extraits d'algues vertes (Ulvan), d'algues rouges (Carraghénanes) ou d'algues brunes (Fucoidans). Cette extraction de fractions moléculaires spécifiques (par taille, poids moléculaire, degré de sulfatation…) est la clé pour garantir des effets ciblés sur les plantes, les animaux et les humains. C’est précisément l’objet du programme SAGA, un concept développé par Olmix Group pour offrir des solutions alternatives Grâce Aux Algues :

« Le programme Saga d’Olmix vise à démontrer l’efficacité des produits à base d’algues et à proposer des solutions pratiques pour le traitement des animaux. C’est aussi un concept qui vise à réduire l’utilisation des antibiotiques tout en maintenant les performances et en améliorant le bien-être des animaux », a déclaré Mme Nyvall pour clore son discours.